Pourquoi choisir son statut juridique d’entreprise est une étape compliquée ?

Toute entreprise doit avoir une forme juridique bien déterminée. Pourtant, durant la création, le choix de statut juridique est une phase angoissante pour la plupart des créateurs. Justement, pourquoi choisir son statut juridique d’entreprise est-elle une étape compliquée ? Voici les réponses à cette question :

Parce que le statut juridique détermine le fonctionnement de l’entreprise à créer

Le choix d’un statut juridique est déterminant, car le fait d’opter pour une forme plutôt qu’une autre a un impacte sur la viabilité et développement de l’entreprise, sa capacité de financement, la répartition du pouvoir ou des fonctions ou encore des dirigeants, l’engagement d’employés… De même, choisir son statut juridique d’entreprise mérite une précaution du fait que nombreux paramètres comme la fiscalité, le régime social du gérant et la responsabilité engagée en résultent. De ce fait, un porteur de projet d’entreprise doit considérer comme première préoccupation le choix de statut juridique adapté à l’exercice de son activité. Alors s’il se sent incapable de déterminer le cadre juridique qui convient à son projet ou encore souhaite attendre un peu avant de décider, il peut tester son activité en s’exerçant en tant qu’employé d’une société de portage.

Parce qu’il existe nombreux statuts juridiques

EI, EURL, SARL, SA, SAS, SASU, les statuts juridiques disponibles forment une longue liste. En fait, ils se déclinent généralement en deux catégories : les statuts juridiques pour entreprise individuelle et les statuts juridiques pour société. La première catégorie est réservée aux fondateurs qui veulent entreprendre en solo. L’EI (entreprise individuelle), l’EURL (Entreprise Unipersonnelles à Responsabilité Limitée) et la SASU (Société par Action Simplifiée Unipersonnelle) figurent parmi les statuts d’entreprise individuelle plus prisés en France. Tandis que la seconde catégorie est ouverte aux créateurs qui ont la volonté de s’associer. Selon le nombre de leurs associés, ils peuvent choisir entre la SARL (société anonyme à responsabilité limitée), la SAS (société par actions simplifiée) ou la SA (société anonyme) qui sont les plus plébiscitées par les sociétés.

Parce que le choix de statut juridique repose sur certaines questions

Le choix de statut juridique d’une entreprise devrait appuyer sur des questions tournant autour de la responsabilité de futur entrepreneur, du régime fiscal et social applicable. En voici quelques exemples : je crée mon entreprise seul ou à plusieurs ? Est-ce que la création de mon entreprise requiert un investissement considérable ? Est-ce que j’ai un capital à couvrir ? Mon projet prévoit-il l’entrée de nouveaux associés ? Est-ce que mon activité est risquée ? … Etc. D’autres critères doivent également rentrer en compte notamment la nature des activités à exercer (commerciale, artisanale ou libérale), la nécessité de recruter du personnel, etc. Il s’avère donc idéal de se faire accompagner par un professionnel pour mieux choisir son statut juridique d’entreprise.

 

Comment devenir auto-entrepreneur en quelques clics ?
Micro-entreprise : les avantages