Cultiver l’esprit d’entreprise

Favoriser l’initiative privée et booster le rythme de création d’entreprise

Aptitudes pratiques d’un entrepreneur

Tout futur entrepreneur doit avoir un minimum d’aptitudes nécessaires à la réussite de son business. Indépendamment de l’activité ciblée, disposer d’aptitudes managériales est inévitable. Si vous n’en connaissez rien sur le sujet, des spécialistes pourront vous accompagner. Des aptitudes en communication en plus d’autres compétences techniques sont également nécessaires en entrepreneuriat (marketing, finance…)

Aptitudes psychologiques

La personnalité de l’entrepreneur joue un rôle primordial dans la réussite de son business. Il existe ainsi des aptitudes psychologiques indispensables. Ne pas avoir peur des risques, en prendre, savoir faire face aux obstacles rencontrés et s’en affranchir sont des qualités cruciales. De surcroît, il faut avoir confiance en ses collaborateurs pour leur déléguer certaines tâches.

Situation financière

La création d’une entreprise exige des fonds parfois conséquents. C’est pourquoi, l’entrepreneur doit prendre en compte ce paramètre lorsqu’il s’apprête à monter son propre business. Qui plus est, il faut régulièrement surveiller la situation financière de son entreprise afin de prendre les mesures adéquates pour régler certaines problématiques.

Business plan

Business model

Plan marketing

statut juridique

Formes juridiques les plus avantageuses

Statut d’entreprise

Le régime de micro-entreprise et plus particulièrement l’entreprise individuelle font partie des statuts d’entreprise les plus choisis. Il offre l’avantage d’une simplicité au niveau des formalités de création, d’une fiscalité non contraignante.

Des plateformes comme Statutentreprise.com accompagnent les futurs entrepreneurs pour les aider à choisir la forme juridique la plus avantageuse. Le choix est tributaire d’une pléthore de paramètres. A titre d’exemple pour la gestion d’un patrimoine immobilier, le meilleur statut juridique est la société civile immobilière. La possibilité de s’associer à d’autres personnes pour la création de la société. Dans ce cas, SAS et SARL sont les formes les plus avantageuses.

Pour résumer, il n’y pas une seule forme juridique avantageuse, il y en a plusieurs. La dissociation, patrimoine personnel et professionnel, la fiscalité, le régime social du dirigeant sont quelques paramètres qui faciliteront le choix d’une forme au détriment d’une autre.

Accompagnement des porteurs d’idée ou dirigeant de PME

A l’entame du processus de création d’une entreprise, tout porteur d’idée a besoin d’un accompagnement. Plusieurs structures offrent ce type de services aux futurs chefs d’entreprises. Il s’agit de chambres de commerce et d’industrie, de pépinières, d’incubateurs… à travers un suivi personnalisé, des ateliers de formations, le porteur d’idée aura une vision globale de l’entrepreneuriat.

L’accompagnement ne se cantonne pas seulement aux porteurs d’idée. En effet un dirigeant d’une entreprise déjà existante comme une PME a besoin aussi d’un accompagnement. Celui-ci peut revêtir une diversité de formes et concerner plusieurs volets. Par exemple, le dirigeant pourra faire appel à un coach personnel. Le champ d’intervention de ce professionnel concerne des thématiques comme le management, le leadership… à travers ce type d’accompagnement, le dirigeant vise une amélioration de ses pratiques managériales et de sa stratégie de communication avec ses collaborateurs. Pour des sujets plus techniques, le dirigeant d’une PME a la possibilité de s’attacher les services d’un bureau de conseil.

 

Entre croissance, rentabilité et pérennité

Management et développement de l'entreprise

Comment croître en gardant la maîtrise ?

Tout dirigeant d’une entreprise a pour but d’agrandir son business et de s’accaparer de nouveaux marchés. Mais croître peut constituer un risque de perte de maîtrise pour prévenir ce problème, il convient d’adapter son style de management.

La maîtrise d’une entreprise d’une telle taille stipule que l’on recrute de nouveaux profils de personnes aptes à aider le dirigeant. Par ailleurs, ce dernier se doit de leur déléguer plus de tâches au vu de la charge de travail qu’il aura lorsque l’entreprise croîtra.